À la rencontre des Kosmosnautes #3 : Aline, Conseillère Utilisateurs

Publié le 31 octobre 2019

Aline est Conseillère Utilisateurs chez Kosmos depuis près d’un an. Au sein d’une équipe de 15 personnes, elle fournit un support fonctionnel aux utilisateurs en répondant aux sollicitations de nos clients concernant l’utilisation de nos solutions logicielles.

null

  • Salut Aline ! Peux-tu nous parler de ton parcours avant d'arriver chez Kosmos ?

    Avant de rejoindre Kosmos je travaillais à l’étranger comme assistante des ventes à l’international dans une compagnie japonaise spécialisée en technologies audiovisuelles. Mon activité ne ressemblait pas à ce que je fais aujourd’hui chez Kosmos, hormis le contact client, puisque je m’occupais des produits de la branche photovoltaïque.

  • Qu'est-ce qui t'as donné envie d'intégrer Kosmos ?

    Je suis arrivée chez Kosmos un peu par hasard. Une de mes amies occupait un poste similaire, c’est comme ça que j’ai eu connaissance de la fonction de conseiller utilisateurs. J’ai postulé à une offre d’emploi sans avoir d’expérience concrète dans ce domaine-là. Même si je ne connaissais pas le métier, le fait que ce soit dans le domaine informatique me mettait en confiance. Dans mon parcours professionnel, j’ai su m’adapter à tout type de situation. Donc il n’y avait pas de raison que je n’y arrive pas !

  • Peux-tu nous dire à quoi ressemble ton quotidien de Conseillère Utilisateurs, comme si tu devais expliquer ton métier à ta grand-mère ?

    Mon métier consiste à répondre aux demandes des utilisateurs qui rencontrent un problème avec l’outil, ou qui souhaitent plus d’informations sur les paramétrages. Je suis en contact direct avec l’utilisateur par téléphone ou via notre outil de ticketing, et je réponds à la demande ou résous le problème rencontré.

  • Qu'est-ce que tu aimes le plus dans ton métier ?

    J’adore explorer le produit et enquêter pour trouver les réponses aux problèmes ! C’est un peu un métier de détective sans en être un ! C’est intéressant, les demandes ne sont jamais les mêmes, les choses ne sont pas exposées de la même façon et il y a une certaine satisfaction à trouver la solution.

  • Quelles sont selon toi les qualités requises pour exercer ce métier ?

    C’est important d’avoir un bon contact avec les gens, d’être à l’aise au téléphone et à l’écrit pour rédiger les retours. Il faut aussi savoir prendre du recul, car si les utilisateurs viennent vers nous c’est qu’ils rencontrent une difficulté. Cela peut générer du stress et de l’énervement sur le moment. Donc c’est à nous de les rassurer, les calmer et ne pas prendre les choses personnellement. Et évidemment il faut avoir de la curiosité et une envie de résoudre les problèmes.

  • Une réalisation ou un projet qui t'as rendue fière ?

    Les petites victoires du quotidien c’est d’être confrontée à un problème sur un module que je ne connais pas du tout et de finalement trouver la solution. C’est aussi de remettre une base de connaissances complétement à jour, un travail laborieux et d’être content d’arriver au bout. Autre exemple, sur un de nos projets j’étais novice sur le sujet, je me suis retrouvée aux manettes très rapidement. C’est agréable de vite gagner en autonomie.

  • Si tu n’avais pas fait ce métier, qu’aurais-tu fait ?

    Le domaine du tourisme m’intéressait également, de par les langues que je maîtrise (anglais, japonais, etc…). Et à l’étranger, j’en avais profité pour passer un diplôme qui est plus ou moins l’équivalent d’un BTS Tourisme.

  • Qu’est-ce qui te plaît le plus chez Kosmos ?

    Je suis arrivée chez Kosmos peu de temps avant une soirée trimestrielle, ça m’a permis de rencontrer d’autres collègues que je n’ai pas l’occasion de croiser à la machine à café. Donc c’est très sympa d’avoir des évènements de ce type. L’ambiance, c’est un paramètre extrêmement important. Faire ce travail, dans une ambiance conviviale, avoir une certaine autonomie et néanmoins pouvoir compter sur la hiérarchie s’il y a un souci, c’est quelque chose qui compte.
    Grâce à l’emplacement des locaux, j’ai le luxe de venir à pieds au travail ! Cela me permet aussi le midi d’avoir accès à de nombreux restaurants, de faire des achats, de couper réellement.

  • Peux-tu nous donner 2 vérités et 1 mensonge sur toi ?

    J’ai passé plusieurs heures dans un commissariat japonais avec des policiers qui m’interrogeaient sur un parc d’attraction. Je sais marcher sur les mains. J’ai passé des auditions pour faire du télé achat.

  • Un souhait ou une idée dans ta Bucket list ?

    J’aimerais partir seule dans un pays inconnu et le découvrir hors des sentiers battus. En évitant les lieux très touristiques, sans guide, et en partant à la rencontre des populations. Pourquoi pas Taïwan, l’Islande ou encore l’Amérique du sud !